logo

Vous inscrire à notre :
Devenir donateur :
Devenir mentor ou mentee :
Liens sociaux

La success story de… Maëlle Chassard

Maëlle Chassard – Co-fondatrice de Lunii

Septembre 2018

Une entrepreneure dans l’âme
Diplômée de Strate, école de design parisienne, Maëlle Chassard consacre son mémoire de fin d’études à l’imaginaire, et constate que celui-ci est en baisse chez les enfants. Pour répondre à cela, elle pense à un objet ludique et interactif qui éloigne les enfants des écrans tout en développant leur imagination ; le projet Lunii est né. Elle décide alors de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale avec l’aide de 3 amis et futurs associés; ensemble, ils réfléchissent à la conception de ses désormais célèbres boîtes à histoires. Ils présentent les premiers prototypes lors du festival Futur en Seine en juin 2014 et gagnent le prix du public. S’en suit une phase d’industrialisation du produit, une campagne de crowdfounding sur Ulule et de nombreux salons, avant une commercialisation officielle en août 2016.
Bénéficiant déjà d’une certaine notoriété, Lunii voit ses ventes démarrer et devient rapidement un best-seller chez Natures et Découvertes, Oxybul et Amazon.
 
À la conquête des États-Unis  
Avec un développement réussi en France, les ambitions de Maëlle Chassard grandissent ; elle souhaite faire de Lunii une marque internationale forte. Installée depuis 5 mois à New-York, Maëlle  veut explorer le marché américain, étape incontournable pour le développement de sa société.

Pour cela, elle participe à de nombreux salons et organise le lancement de Lunii au Moma Design Store. « Le but n’est pas de foncer tête baissée pour se déployer au maximum aux États-Unis, mais de tester le marché sur place, afin de coller au mieux aux attentes des familles », précise-t-elle. Une fois cette phase d’observation bien avancée, son plan d’action se précisera pour 2019.
 
La Fondation WIF, un réel tremplin  
C’est lors d’un événement organisé par French Founders que Maëlle Chassard rencontre Anne-Cécile Worms (ArtJaws), mentee et représentante de la fondation à New York, qui lui conseille vivement de parler de son projet à Martine Liautaud. « Cette opportunité de faire partie du réseau WIF ne pouvait pas mieux tomber car nous venions tout juste de finaliser nos premiers recrutements et nous avions besoin de construire un réseau solide sur place. » Depuis, Maëlle Chassard est devenue la mentee de Laetitia Gazel Anthoine, CEO de Connecthings. « Nos échanges sont  fructueux et m’ont  déjà beaucoup apporté en termes de réseau », se réjouit-elle. « Avec l’aide de ce programme de mentorat et notre sélection au programme Impact USA 2018, je suis sûre que nous pourrons décrocher encore plus d’opportunités business ».

Pour en savoir + sur Maëlle Chassard, cliquez ici