logo

Vous inscrire à notre :
Devenir mentor ou mentee :
Liens sociaux

La success story de… Béatrice Korsakissok

Directrice générale adjointe de SYNTONY

Décembre 2018

Après avoir passé près de 15 ans au sein d’Airbus, d’abord en marketing, puis à la stratégie, à la communication et dans le cabinet du PDG, Béatrice Korsakissok décide de se lancer dans une nouvelle aventure entrepreneuriale aux côtés de son mari, Joël Korsakissok. Ce dernier était à la tête de Silicom Grand Sud Ouest depuis 25 ans, une société spécialisée dans les prestations d’ingénierie liées aux télécommunications, lorsqu’il prit la décision de racheter l’une de ses filiales produits, Silicom Labs, qu’il rebaptise Syntony en 2015.
 
En l’espace de quelques années, Syntony a su imposer ses solutions radio logicielles partout dans le monde. La société développe, entre autres produits GNSS, des systèmes de positionnement destinés à tous types de transports dans les environnements où le GPS est absent : tunnels, parking sous-terrain, dépôts de bus. Son produit phare, Subwave, est déjà présent dans le métro de Stockholm. Il devrait également être installé courant 2018 à Helsinki et New York.
 
Face à cette croissance fulgurante, Syntony est passé d’un effectif de 5 à 25 personnes, et Béatrice Korsakissok a rapidement dû endosser les casquettes de DAF et de DRH, en plus de celle de Senior Vice-Présidente. Après avoir entrepris un Master en Management d’entreprise dans le cadre de ses nouvelles fonctions, elle réalise qu’elle a besoin d’être confrontée à des personnes plus expérimentées.

En effet, devoir gérer à la fois une entreprise en pleine croissance, une filiale aux Etats-Unis et un déménagement de siège ne s’improvise pas.
 
C’est lors d’un événement organisé par BNP Paribas que Béatrice Korsakissok rencontre Martine Liautaud et découvre la Fondation WIF ; elle y trouve alors un grand nombre de valeurs communes et la notion de doubles compétences en France et aux Etats Unis lui parle beaucoup.
 
C’est en mai 2017 que Béatrice intègre WIF, avec comme mentors Martine Liautaud et Roy Camblin, sponsor américain de la Fondation et figure des affaires aux Etats-Unis, en particulier dans la transformation des entreprises (vision et leadership). Depuis, les échanges sont réguliers et font avancer Béatrice dans ses processus de décisions, notamment au moment d’acquérir un nouveau bâtiment pour sa société.

« Les échanges avec Martine m’ont permis de mieux me positionner pour faire avancer les négociations avec les banquiers ». Béatrice bénéficie également de précieux conseils dans sa démarche de recrutement. « Chaque échange d’une heure me fait avancer d’un mois de réflexion » précise-t-elle.
 
Pour en savoir plus sur Syntony, cliquez ici